Espalais (82)

C’est au Grand-Prix d’Espalais, dans le Tarn-et-Garonne, que Cédric Merlier et Philippe Andrieu ont décidé de montrer le maillot du SJO ce week-end. Cette épreuve UFOLEP, pour sa onzième édition, a réussi une fois encore à attirer nombre de coureurs régionaux, dont une très forte colonie du Vélo Sport Montalbanais venu en voisin avec quelques ambitions pour la victoire finale. Pour cette occasion, Philippe étrennait son tout nouveau carton course de 3eme catégorie suite à sa demande de reclassement.

Comme souvent a Espalais le vent était de la partie. Une bonne moitié du parcours s’effectuait vent de face, avec des rafales à plus de 80 km/h. Dans ces conditions peux nombreux étaient ceux qui osaient tenter quelque chose et ceux qui s’y risquaient étaient bien vite repris. Jusqu’à la mi-course l’allure a été rapide mais le peloton est resté relativement sage. Nos coureurs ont tenté tour à tour mais, comme les autres, ils ont vite du rentrer dans le rang.

Grand-Prix d'Espalais
Les coursiers du SJO au sein du peloton à Espalais. Cédric plein champ et Philippe qui en sort sur la droite (crédit photo : En cours)

Après une trentaine de kilomètres de course Philippe, qui par un relais très appuyé venait de ramener le paquet sur une énième tentative d’échappée, a vu passer deux maillots orange de Saint-Nauphary qui partaient en contre, aussitôt suivis par d’autres coureurs désireux de tenter l’aventure. Notre sociétaire, qui a ce moment là n’avait plus les jambes pour leur emboiter le pas, ne le savait pas encore mais c’était la bonne qui venait de partir.

Avec onze hommes à l’avant et toutes les grosses équipes représentées, autant dire que la messe était dite. La course était complètement cadenassée par les équipiers des fuyards et il est devenu quasiment impossible de sortir pour essayer quoi que ce soit. Cédric a tout de même tenté une nouvelle fois sa chance mais, comme nombre d’autres avant lui, il n’a pas obtenu le bon de sortie tant souhaité.

Au final ce sont les deux coureurs de Saint-Nauphary à l’initiative de l’échappée, ce qui n’est que justice, qui remporteront les deux premières places. Le plus fort d’entre eux faussant compagnie au groupe dans le dernier tour, avec l’aide de son camarade qui fera tout son possible pour gêner l’action des poursuivants. Cédric tentera de se mêler au sprint du peloton mais, trop mal placé, il se relèvera bien vite pour mieux savourer la victoire et la douzième place de son frère Nicolas. Philippe, sans participer au sprint lui même, terminera à la quatorzième place de celui-ci en savourant jusqu’au bout sa première expérience d’arrivée massive au sein d’un peloton, sur une route étroite, avec vent de dos. Bref, un truc assez ‘rock and roll’ et parfait pour la montée d’adrénaline.


Posté dans Courses

Castelsagrat (82)

Malgré une météo maussade et un vent bien présent, c’est à Castelsagrat en FSGT que Eric Leonard et Hervé Ferreres ont décidé de démarrer leur saison. Le but de ce déplacement était double. Il s’agissait non seulement de renouer avec des sensations de course trop vite oubliées avec la longue coupure hivernale, mais aussi de prendre ses repères sur ce circuit de 19 km qui sera utilisé début juin pour le championnat régional de la spécialité.

En cinquième catégorie ce sont 38 coureurs, parmi lesquels Eric notre président, qui prendront le départ pour trois tours de circuit. Sur un parcours sélectif, rendu encore plus difficile par le vent, trois hommes vont profiter des 1500 mètres de la montée finale du premier tour pour devancer leurs camarades. Au sommet ils auront trois cent mètres d’avance sur un groupe de dix-huit parti en contre attaque et dans lequel Eric a pu se glisser.

Le groupe de dix-huit conservera le trio des fuyards en visuel pendant tout le deuxième tour et c’est à nouveau dans la bosse finale que deux de ses membres tenteront de rejoindre la tête de course. Leur espoirs seront vains et il devront renter dans le rang après dix kilomètres d’effort intense. A l’arrière c’est l’hécatombe, la bosse a fait des dégâts et les écarts sont énormes.

Malgré des circonstances plutôt favorables, les dix-huit ne collaborent pas et le troisième tour verra les positions se figer. Les trois échappés de la première heure attaqueront la dernière ascension avec une avance de cinq cent mètres, suffisante pour ne plus être rejoints. Eric, en manque de compétition pour sa première course de la saison, va devoir décrocher dans la dernière montée. Il termine finalement dix-septième.

En quatrième catégorie ce sont trente quatre coureurs qui vont se disputer la victoire. Drôle de week-end pour Hervé qui passera par un peu toutes les émotions. Échappé en compagnie d’un autre coureur, il connaitra une crevaison qui l’obligera, après la réparation qui s’impose, à poursuivre sa course dans l’anonymat du dernier peloton. Il finira en vingt-neuvième position, plutôt désabusé par sa mésaventure.

Au final c’est un samedi mitigé pour nos couleurs dans une course dont la difficulté en aura surpris plus d’un. Car s’il est bien un enseignement qu’il faut tirer de ce week-end dans le Tarn-et-Garonne, c’est que ce circuit est pour le moins sélectif et que le championnat régional ne sera pas une partie de plaisir, surtout si comme aujourd’hui le vent s’invite dans la partie.


Posté dans Courses

Saint-Pierre-de-Najac (82)

Pour ce week-end de mi-mars, Cédric Merlier avait décidé de s’aligner sur l’épreuve UFOLEP organisée à Saint-Pierre-de-Najac par l’Étoile Cycliste de Montesquieu. En 3eme catégorie ils étaient en tout trente-cinq coureurs a avoir fait ce choix, prêts a en découdre sur un circuit plat d’environ quatre kilomètres.

Dès le troisième tour une échappée va prendre forme avec sept coureurs. Cédric ne sera pas dans ce coup mais la famille est quand même représentée à l’avant en la personne de son frère Nicolas, ancien sociétaire du SJO. Les fuyards vont si bien s’entendre qu’ils compteront jusqu’à une minute d’avance et résisteront jusqu’au bout au retour du peloton.

Cédric devra se contenter de patienter dans le paquet en attendant l’emballage final. Il aura alors l’occasion de faire parler la poudre grâce a sa pointe de vitesse qui lui permettra de s’adjuger la deuxième place du sprint du peloton. A l’avant, Nicolas avait déjà pris une belle sixième place sous ses nouvelles couleurs du Vélo Sport Montalbanais.


Posté dans Courses

Saint-Julien-sur-Garonne (31)

Ce dimanche à Saint-Julien-sur-Garonne, sous l’égide de la FSGT, avait lieu le Grand-Prix de la ville, première manche du Challenge de Printemps 2015. Le SJO y était représenté par l’intermédiaire de Philippe Andrieu en 5eme catégorie.

Dans une course assez nerveuse pour un début de saison, sur un circuit plat et balayé par un vent parfois gênant, notre coursier n’a pas ménagé sa peine pour montrer les couleurs. Passant la majeure partie de la course dans le premier tiers du peloton, il s’est même glissé dans un coup à quatre sur un contre initié par un coureur du TOAC, malheureusement sans succès.

Grand-Prix de Saint-Julien
Le départ du coup avec Georges Tocaven (TOAC Toulouse), Thierry Muselet (ACT Tournefeuille), Philippe Andrieu (SJO Saint-Juéry) et Ruben Belbeze (USCC Colomiers) (crédit photo : Clarac Comminges Cyclisme)

Vers la mi-course quatre costauds ont réussi à fausser compagnie au peloton, les attaques ont alors fusé pour tenter de les rejoindre et certaines d’entre elles ont fait mouche. Si bien qu’en l’espace de deux ou trois tours, le groupe de quatre est devenu un groupe de douze que ceux qui n’ont pu prendre le coche à temps n’ont jamais revu.

Le dernier tiers de la course s’est mué en une sorte de course poursuite où le peloton, malgré la belle activité de certains, n’a jamais fait mine de pouvoir inquiéter les échappés. Là encore, le rose a souvent été présent à l’avant, notamment sur l’intégralité des deux derniers tours où personne n’est venu relayer Philippe qui assumait seul le train du peloton.

On a coutume de dire que, dans ce sport, le manque de métier se paie cash. Ce week-end Philippe a encore payé pour apprendre une leçon, gageons qu’il ne l’oubliera pas.


Posté dans Courses

Commission cyclisme FSGT du Tarn

La commission départementale cyclisme FSGT s’est réunie ce samedi 14 mars à Carmaux. Président du SJO mais aussi secrétaire de la commission vélo du Tarn, Eric était présent lors de cette réunion à l’ordre du jour copieux.

Vous trouverez ci-dessous un lien vers le compte-rendu des débats au format pdf.


Compte-rendu commission départementale du 14/03/2015


Posté dans Réunions

Valence d’Agen (82)

L’heure de la reprise à sonné pour le SJO ! Ce dimanche, malgré le temps maussade, Cédric Merlier et Philippe Andrieu ont lancé leur saison 2015 en UFOLEP à Valence d’Agen.

Sur un circuit extrêmement plat et sans difficultés techniques, bénéficiant d’une ligne d’arrivée large et dégagée, les routiers/sprinters ont pu s’en donner à cœur joie.

Dans ce domaine Cédric était le mieux armé de nos duettistes. Inscrit en 3eme catégorie, il est sagement resté dans le peloton pendant toute la durée d’une course outrageusement dominée par Valentin Gauran de Balma Vélo Sport. Ce dernier à pris le large assez rapidement et n’a plus été revu par un peloton condamné à se disputer la seconde place. Cédric, dont la pointe de vitesse n’est plus à démontrer, a bien tenté de se mêler au sprint final, mais le manque d’entraînement en ce début de saison l’a contraint à se contenter d’une fort honorable huitième place sur 36 coureurs.

Philippe, dont c’était la toute première course en UFOLEP, s’est vu contraint de s’aligner en 2eme catégorie par la faute d’un règlement national assez pointilleux au sujet des coureurs double licenciés. Dans cette course, où il n’avait pas grand chose à faire du fait de la différence de niveau entre lui et les autres concurrents, il s’est accroché tant bien que mal dans les dernières roues du peloton pendant une dizaine de tours avant de lâcher prise sur une énième accélération. Il finira la course, tout seul dans le vent, avec un tour de retard sur les quatre costauds échappés dès le premier tour, qui eux aussi ne seront pas revus par leurs camarades. A ce petit jeu, la victoire finale revient à Yannick Tanguy du Guidon Verdunois.


Posté dans Courses