Remise des maillots 2015

Ce jour ce n’est pas pour une compétition que nos amis se sont retrouvés mais pour un excellent moment de convivialité autour d’un bon repas. Pour cette soirée, dont le clou était la remise des nouveaux maillots pour la saison 2015, tous les sponsors avaient été conviés ainsi que les membres du club en compagnie de leurs épouses.

Remise des maillots
Les fiers coursiers du SJO dans leur nouvelle tenue 2015 (crédit photo : Saint-Juéry Olympique Cyclisme)

Et pour le coup c’est peu dire que tout le monde a répondu présent, en fait seuls manquaient à l’appel Guillaume Lafôret-Gisclard et Philippe Andrieu retenus par ailleurs. La fête s’est poursuivie dans un restaurant de Saint-Juéry où, une fois n’est pas coutume, la diététique a vite été oubliée au profit des plaisirs de la bouche.

Cette fois-ci on peut dire que la saison est vraiment lancée. Les nouvelles couleurs sont là, il ne reste plus qu’à les hisser bien haut sur tous les podiums de la région.


Posté dans Réunions

Aussonne (31) – Classique Aussonne-Aussonne

Ce week-end, Guillaume Lafôret-Gisclard avait choisi de prendre le contre-pied de ses camarades de club en se rendant à Aussonne afin d’y disputer la classique Aussonne-Aussonne. Cette épreuve, organisée par le TOAC Toulouse, est toujours très appréciée au sein du peloton, à preuve les 183 concurrents ayant fait le déplacement pour y participer.

Guillaume, qui n’a pas ménagé sa peine pour montrer les couleurs du SJO, termine à une très honorable 31eme place du peloton des 1ere, 2eme et 3eme catégories. Il se classe surtout 3eme en junior, ce qui est de bon augure pour les échéances à venir. Bravo Guillaume pour cette nouvelle bonne performance après Saint-Thomas dimanche dernier.


Posté dans Courses

La Ronde Castraise (81)

Ce dimanche vint-six avril, c’est dans la joie et la bonne humeur qu’Eric Leonard, Hervé Ferreres, Nicolas Cussac et Philippe Andrieu s’apprêtent à affronter les 1585 mètres de dénivelé proposés tout au long des 97 kilomètres du parcours intermédiaire de l’épreuve tarnaise.

Une fois n’est pas coutume, et même si un petit vent matinal bien frais balaie la ligne de départ, c’est un soleil printanier qui va accompagner le gros millier de concurrents inscrits sur l’ensemble des trois parcours de cette superbe cyclo-sportive, organisée de main de maître par nos amis du Vélo Sport Castres.

Des états de forme et des objectifs différents vont conduire nos représentants a produire deux courses distinctes. Nicolas et Hervé, désireux de s’étalonner en ce début de saison, vont faire la course au mieux de leur possibilités actuelles. Ils parviendront longtemps à accompagner les meilleurs, ne lâchant que sur le final, lorsque ça devient vraiment difficile. Nicolas terminera 16eme dans sa catégorie d’âge (73eme au scratch), quand à Hervé il sera classé à une excellente 9eme place de la sienne (77eme au scratch), tous les deux seront crédités d’une moyenne supérieure à 31 km/h.

Eric et Philippe, quand à eux, vont faire une course plus sage dans l’anonymat des petits groupes de cyclistes éparpillés sur tout le parcours. Tantôt seuls, tantôt accompagnés ils profiteront sans doute beaucoup plus de la beauté des paysages du Sidobre, mais n’en souffriront pas moins sur leurs machines lorsque la route s’élèvera. Il se classeront respectivement 48eme et 49eme de leur catégorie d’âge (236eme et 237eme au scratch), à plus de 27 km/h de moyenne.

Après cette belle partie de manivelles, il ne restait plus à nos amis qu’à se retrouver pour un bon moment de convivialité autour d’un repas récupérateur offert par les organisateurs à tous les concurrents. Vivement l’année prochaine pour qu’on remette ça !


Posté dans Courses

Saint-Thomas (31)

Malgré un ciel menaçant quelques coureurs du SJO se sont déplacés à Saint-Thomas pour le Grand-Prix de la ville, nous avons là Nicolas Cussac et Guillaume Lafôret-Gisclard en 3eme catégorie, Hervé Ferreres en 4eme et Eric Leonard en 5eme. Sur ce circuit très sélectif, nos coursiers ont connu des fortunes diverses.

En troisième catégorie si Nicolas, encore à cours de compétition, va malheureusement être contraint à l’abandon, il n’en ira pas de même pour Guillaume qui va prendre une excellente quatrième place. Auteur d’une course maîtrisée, il fera étalage de sa forme actuelle en réalisant la performance du week-end pour le SJO.

Grand-Prix de Saint-Thomas
Guillaume attendant son heure, à l’affut dans le peloton des troisième catégorie (crédit photo : Carbonne Olympique Cyclisme)

Dans le peloton des quatre, Hervé fera une course des plus sages qui le verra terminer au vingt-sixième rang. Cette performance ne saurait satisfaire l’éternel perfectionniste qu’il est, mais il convient de la relativiser au regard du nombre important d’abandons qu’aura connu cette course, preuve de sa difficulté.

Chez les cinq enfin, notre président va montrer le maillot et s’adjuger une honorable onzième place. Souvent aux avant-postes, il tentera sans succès de secouer un peu les troupes au deuxième tour dans l’ascension de la bosse, prendra les commandes lorsqu’il s’agira de ramener le peloton sur une échappée au début du quatrième tour, y laissera des plumes en perdant provisoirement un peu de terrain dans la montée lors de ce même tour, et ne pourra rien faire dans le cinquième et dernier tour quand, après être rentré sur les premier, il verra le futur vainqueur, Dominique Nadaud de l’Union Cycliste 31, produire son effort à la flamme rouge pour l’emporter en finisseur.


Posté dans Courses

Cap Découverte (81)

Ce dimanche le Saint-Juéry Olympique Cyclisme organisait sa traditionnelle course du mois d’avril. Habituellement courue sur le circuit automobile d’Albi, actuellement indisponible pour les raisons que l’on sait, celle-ci avait lieu, une fois n’est pas coutume, sur le site toujours très apprécié de Cap Découverte sur la commune du Garric.

Servant de support à la deuxième manche du challenge de printemps, cette épreuve à rassemblé une grosse centaine de concurrents répartis dans les différentes catégories. Les organisateurs avaient tout prévu, y compris la météo, puisque même le beau temps était de la partie pour ce premier véritable week-end ensoleillé de l’année.

Pour l’occasion tout l’effectif du SJO était sur le pont pour aider à l’organisation et beaucoup ne pourront s’aligner sur les courses du jour. Nous aurons tout de même trois roses au départ, j’ai nommé Hervé Ferreres et Cédric Pages en quatrième catégorie et Philippe Andrieu en cinquième.

Cap-Découverte 2015
Cédric en pleine action au milieu du peloton des quatre et cinq (crédit photo : Amicale Cycliste de Tournefeuille)

Cette année une petite surprise attendait les concurrents, le circuit était parcouru dans le sens inverse des aiguilles d’une montre c’est-à-dire à l’envers de ce dont ils avaient l’habitude. Une mini révolution qui sera diversement appréciée au sein du peloton mais qui ne rendra pas le tracé plus facile pour autant. En effet si dans ce sens le pourcentage est moins élevé, il n’en reste pas moins que la bosse est un peu plus longue et que finalement on est quasiment toujours en prise, avec la courte descente pour seul temps de récupération.

Pour nos représentants l’épreuve va prendre des tours différents. Si Hervé fait la course en tête, ne lâchant prise que dans l’emballage final pour terminer à une honorable onzième place de sa catégorie, Cédric, en manque de compétition, aura plus de mal. Il réussira tout de même à se maintenir dans les toutes dernières roues du peloton jusque dans les derniers tours mais devra laisser filer lorsque ça accélèrera vraiment devant. Il terminera trente-cinquième en quatre. Philippe quand à lui, toujours aussi peu à l’aise dès que la route s’élève, réussira à tenir trois tours complets dans le peloton avant de lâcher dans la quatrième ascension. Il prendra la septième place de sa catégorie, preuve que d’autres avant lui ont eu du mal à digérer le copieux menu du jour.

Cap-Découverte 2015
Philippe et Hervé après l’effort – au SJO tout se termine toujours par des sourires (crédit photo : Saint-Juéry Olympique Cyclisme)

Au final une bien belle organisation pour le SJO, rendue possible grâce à ses petites mains. En effet comment ne pas citer, et remercier ici une nouvelle fois, Eric, Nicolas, Laurine, Jean-Rémi, Philippe, Jean-Pierre, Sandrine, Marine (et j’en oublie sans doute)… tous ces bénévoles qui ont bien voulu donner de leur temps pour que la fête soit plus belle.


Posté dans Courses

Castelmayran (82)

Premier podium 2015 pour le SJO !

Cédric Merlier avait choisi de défendre les couleurs de notre club en UFOLEP à Castelmayran ce week-end, et il l’a fait de fort belle manière.

Dans une course rapide, courue sous un chaud soleil printanier mais avec un vent bien présent, ce sont 61 coureurs qui se sont élancés sur un circuit entièrement plat de 7,100 km. Le parcours favorisait les sprinteurs et ceux-ci s’en sont donné à cœur joie, non seulement pour la victoire finale mais aussi pour les nombreuses primes qui émaillaient les différents passages sur la ligne.

Dans ces conditions particulières, et fort de son expérience, Cédric a réussi à tirer son épingle du jeu en décrochant une bien belle deuxième place.

Circuit des 4 chemins
L’arrivée des 3eme catégorie avec Pascal Routaboul (ALV Varès) qui devance Cédric Merlier (SJO Saint-Juéry) et David Gautier (CAC Castelsarrasin) (crédit photo : Amicale Laïque Valence d’Agen cyclo sport)

Ayant payé de sa personne dans le dernier tour en faisant un gros effort pour ramener le paquet sur deux coureurs qui avaient pris quelques mètres d’avance, Cédric a su trouver les ressources nécessaires, dans un sprint lancé de loin, pour remonter un à un tous ses adversaires. Parti en sept ou huitième position, il n’échouera que dans la roue du vainqueur, Pascal Routaboul de l’Amicale Laïque de Varès, bien trop fort aujourd’hui.

Comme souvent à Castelmayran nous avons eu droit à un beau week-end de course sur un magnifique circuit. Malheureusement cette année deux chutes, dont l’une très grave, sont venues ternir un petit peu la fête, comme pour rappeler à tous que le danger est toujours présent. Ce soir toutes nos pensées vont vers Laurent Defranck, ainsi que vers sa compagne Tamara, nous leur souhaitons tous les deux beaucoup de courage dans les épreuves qui les attendent.


Posté dans Courses

Fauillet (47)

Suite et fin du week-end pascal lot-et-garonnais pour Philippe Andrieu avec cette course UFOLEP de Fauillet qui verra un total de 255 coureurs prendre le départ des différentes épreuves. Nous allons avoir un remake presque parfait de la course de samedi à la Sauvetat-de-Savères. Un circuit pas aussi plat que prévu, un cycliste pas aussi performant qu’espéré, seule la météo diffère puisque c’est sous un soleil éclatant que cinquante neuf concurrents vont s’élancer en troisième catégorie.

Sur un circuit varié et bien roulant, avec une partie en faux-plat vent de face, une bosse à monter en deux temps, une descente technique qui interdit tout temps mort et quelques bonnes relances pour égayer le retour par des parties plates jusqu’à la ligne d’arrivée, les dégâts ont été importants. Dès la première ascension le peloton a perdu une grosse quinzaine d’unités puis a continué de se déliter petit à petit au fil des tours.

Philippe, a bloc depuis le début, s’obligeant de temps en temps à un violent effort pour recoller lorsqu’un concurrent devant lui lâchait prise et se laissait glisser, va tenir trois tours complets dans les dernières roues du peloton sans pouvoir espérer se replacer tellement l’allure était vive. Au quatrième passage dans la bosse il va craquer à son tour et laisser filer un peloton qu’il gardera longtemps en point de mire sans toutefois pouvoir revenir.

Pendant tout le reste de la course il reprendra quelques concurrents attardés, preuve que le rythme imposé à l’avant continue de faire des dégâts, dont certains lui emboiteront le pas pour former un petit groupe de quatre unités bientôt rejoint par un groupe de cinq échappés des GS. La course se terminera ainsi dans les roues des échappés, en prenant bien soin de ne pas interférer dans leur course, et aux premières loges pour assister à leur sprint pour la victoire.


Posté dans Courses

La Sauvetat-de-Savères (47)

Par un temps gris et pluvieux peu attrayant pour la pratique du sport cycliste Philippe Andrieu s’est rendu ce samedi à La Sauvetat-de-Savères, dans le Lot-et-Garonne, pour une course organisée sous l’égide de l’UFOLEP. Quarante coureurs on pris le départ d’une épreuve dont la durée prévue était de 1h10 plus deux tours.

Malheureusement pour notre sociétaire, le parcours annoncé plat ne l’était pas autant qu’il l’aurait souhaité. Après un passage tortueux au sein même du village, un virage à droite en angle droit commandait l’entrée dans une ligne droite en faux-plat descendant vent de face. Deux kilomètres plus loin un nouveau virage à droite sur une route étroite et mal entretenue, puis un autre encore et l’on entamait le retour par une route tout aussi étroite mais surtout vallonnée. Les kilomètres suivants n’étaient qu’une succession de petites bosses pas très difficiles mais dont la répétition va finir par avoir raison de pas mal de concurrents.

Philippe va sauter, comme d’autres avant lui, sur la relance suivant le virage à la sortie du village au début du quatrième tour. Dans la dernière ascension du tour précédent il avait du laisser un trou d’une dizaine de mètres entre lui et le peloton, trou qu’il n’a jamais pu combler complètement avant d’atteindre cette partie du circuit ou les coureurs retrouvaient le vent de face. Seul contre le Dieu Eole, impossible de rentrer. Notre ami a du se résigner à continuer à son rythme, reprenant au passage quelques coureurs arrêtés au bord de la route, victimes d’incidents mécaniques ou de grosse fatigue, ou quelques GS très attardés.

Sur la fin il sera lui même repris par le peloton des GS, partis deux minutes après les 3eme catégorie, et il pourra enfin profiter d’un peu de repos dans les roues au fond du paquet. De cette position privilégiée il assistera au sprint pour la victoire finale dans cette catégorie, avant de continuer seul pour un ultime tour de circuit lui permettant de mettre fin dignement à cet après-midi qui ne restera pas dans les mémoires. A signaler tout de même la très belle troisième place de notre ancien sociétaire Nicolas Merlier pour le compte du Vélo Sport Montalbanais.


Posté dans Courses