Caussade (82) – Nocturne

Début juillet, c’est désormais une tradition, Caussade accueille une partie du peloton UFOLEP pour une nocturne toujours très appréciée des coureurs. C’est devant un nombreux public où l’on retrouve outre les habituels suiveurs parents et amis des concurrents, les autochtones mi-amusés et mi-indifférents, mais aussi un fort contingent de vacanciers aussi surpris qu’émerveillés par le spectacle inattendu qui leur est offert, que Cédric Merlier et Philippe Andrieu vont tenter de tirer leur épingle du jeu en 3eme catégorie.

A ce petit jeu c’est Cédric qui s’en sortira le mieux. Toujours bien placé au sein du paquet, il tentera sa chance à deux ou trois reprises mais sera vite repris. Malheureusement cet excès de panache lui coutera sans doute quelques forces qu’il n’aura plus dans le final, lorsqu’il s’agira de faire parler sa pointe de vitesse pour aller chercher une place. Émoussé, il ne pourra pas lutter avec les meilleurs aujourd’hui et finira dans le relatif anonymat du peloton.

Nocturne de Caussade
Cédric en action au sein du peloton (crédit photo : Instants volés)

Pour Philippe ça sera beaucoup plus dur. Arrivé au dernier moment, il partira sans échauffement et dans la méconnaissance totale de la topographie locale. Un handicap rédhibitoire dans une course partie sur les chapeaux de roue et dont le parcours ne comporte quasiment pas un mètre de plat. Sur ce circuit très court, l’enchaînement des passages dans la petite bosse, plus un faux plat montant qu’autre chose il est vrai, aura vite raison de la résistance de notre ami qui devra se résoudre à laisser filer ses adversaires. Le reste ne sera plus que souffrance jusqu’au dernier passage sur la ligne, à l’issue du tout dernier tour. Une course à vite oublier.

Nocturne de Caussade
Philippe en souffrance seul à l’arrière, que c’est dur le vélo ! (crédit photo : Instants volés)

Une belle soirée d’été au cours de laquelle nos représentants auront connu des fortunes diverses. Pas de podium pour cette fois mais ce n’est que partie remise, nous n’en somme qu’au début de la saison des nocturnes et l’été comptera bien d’autres occasions de mettre le rose en valeur.


Posté dans Courses

Le Caylar (34) – Championnat de France FSGT

Ce week-end c’est la France entière qui c’est donné rendez-vous dans l’Hérault, au Caylar plus précisément, pour les championnats nationaux FSGT de cyclisme sur route. Pour l’occasion le département du Tarn à présenté une délégation forte de vingt-sept coureurs, dans laquelle figuraient à l’origine quatre membres du Saint-Juéry Olympique. Malheureusement, Hervé Ferreres ayant du déclarer forfait suite à sa chute sur le Tour du Tarn Sud, seuls Nicolas Cussac, Eric Leonard et Philippe Andrieu feront le déplacement.

Le programme s’annonce copieux et pour le Tarn, ça commence de bonne heure le samedi matin avec le contre-la-montre par équipes. L’équipe de notre département est composée de trois membres de l’ASPTT Gaillac, Emmanuel Pillet, Siméon Green et Roger Azcon, le quatrième larron n’étant autre qu’Eric qui a démontré une belle forme ces derniers temps.

National 2015
L’équipe du Tarn de contre-la-montre par équipes au grand complet à quelques minutes du départ, de gauche à droite Dorian Pillet, Patrick Nizan, Emmanuel Pillet, Roger Azcon, Eric Leonard et Siméon Green. (crédit photo : Saint-Juéry Olympique Cyclisme)

Malheureusement la forme ne fait pas tout et le président va beaucoup souffrir en prenant les relais de ces trois spécialistes de l’effort solitaire. Au bout de quelques kilomètres il devra se résoudre à mettre pied à terre, incapable de suivre le rythme imposé par les gaillacois. Tout ceci ne serait qu’anecdotique si, peu de temps après, Manu n’avait pas commencé à coincer lui aussi.

Le temps étant pris sur le troisième coureur, impossible de s’arrêter, il faut continuer et faire avec les jambes du jour. La suite va ressembler à un long calvaire pour le pauvre Manu qui va devoir se sortir les tripes pour ne pas trop pénaliser son équipe. A l’arrivée le contrat est rempli puisque nos valeureux représentants terminent à la quatrième place, au pied d’un podium dominé par les machines à rouler haut-garonnaises et complété par les deux formations de Saône-et-Loire. De quoi donner quelques regrets… et beaucoup de motivation pour la saison prochaine.

A peine le contre-la-montre terminé, ce sont déjà les anciens qui se présentent sur la ligne de départ. Pas de représentant du SJO dans ce peloton mais deux copains pour défendre les couleurs tarnaises, Jean-Claude Raucoules de l’ASPTT Gaillac et Jean-Marc Roue du Sorèze Vélo Club. Au terme d’une épreuve mouvementée ils termineront respectivement 26eme et 41eme de cette course réunissant 65 coureurs.

National 2015
L’inusable Jean-Claude Raucoules à la relance en catégorie anciens. A l’arrière plan, parmi les spectateurs, on aperçoit Eric Leonard en compagnie de Jean-Claude Cazettes le président du CD du Tarn (crédit photo : Saint-Juéry Olympique Cyclisme)

Cette première matinée sera clôturée par les féminines et la belle victoire en plus de 40 ans de la haut-garonnaise, représentante du TOAC, Christelle Victor. L’après-midi va débuter sur la longue litanie des courses de jeunes, cadets, cadettes, minimes garçons puis filles et enfin les écoles de vélo
pour les plus jeunes. Autant de catégories où notre département n’est pas représenté.

En milieu d’après-midi les affaires reprennent avec les catégories espoirs et juniors. Chez les premiers nommés le Tarn frôle l’exploit avec la deuxième place de Guillaume Loubeau, de l’ASPTT Gaillac, derrière l’incontournable Nicolas Chatelet, ariégeois de naissance mais représentant la Haute-Garonne puisque licencié au TOAC. Notre deuxième représentant, Dorian Pillet, le fils d’Emmanuel, lui aussi de l’ASPTT Gaillac, en terminera à la 15eme place.

National 2015
L’espoir Dorian Pillet arborant fièrement le maillot de la sélection tarnaise. (crédit photo : Saint-Juéry Olympique Cyclisme)

Dans le peloton des juniors, le Tarn comptera aussi deux représentants, Tristan Rizzetto du Sorèze Vélo Club et Youen Nizan de l’ASPTT Gaillac. Nos jeunes ne vont pas démériter et finiront respectivement 9eme et 11eme, soit des places tout à fait honorables pour une compétition nationale. Au passage la Haute-Garonne va en profiter pour rajouter un quatrième titre à son tableau de chasse. Après le contre la montre par équipe, les féminines plus de 40 ans et les espoirs, c’est Loïc Szewe d’Empalot Vélo Club qui s’impose chez les juniors. Belle moisson pour nos voisins toulousains.

National 2015
Dans la case départ, à gauche le champion Midi-Pyrénées et futur champion de France juniors Loïc Szewe, à droite le champion du Tarn et futur vice-champion de France espoirs Guillaume Loubeau. (crédit photo : Saint-Juéry Olympique Cyclisme)

A noter que, grâce aux bons résultats de nos représentants, l’équipe du Tarn monte sur la troisième marche du podium au classement par équipes de la catégorie espoirs, derrière la Haute-Garonne et l’Essonne/Seine-et-Marne sud.

Le lendemain ce sont les vétérans qui ouvrent le bal avec une équipe tarnaise composée de Corneliu Geandra du Sorèze Vélo Club et complétée par Franck Aure et Emmanuel Pillet de l’ASPTT Gaillac. Dans cette course, à nouveau remportée par la Haute-Garonne grâce à Ludovic Drusian du Team Cycliste Martrais, Manu que la chaleur à fait souffrir finira 13eme, Corneliu 35eme et Franck 47eme, 73 coureurs étaient au départ.

Les organisateurs ayant décidé de glisser quelques épreuves des écoles de vélo n’ayant pas pu se disputer la veille entre la course des vétérans et celle des super-vétérans, cette dernière va s’en trouver décalée au point que son départ sera donné à l’approche de midi, aux heures les plus chaudes de la journée. Durant toute l’épreuve les coureurs auront l’impression de pédaler dans un four, ce qui ne favorisera pas la performance et augmentera grandement la consommation de liquides en tous genres.

Sous la bannière Tarnaise nous retrouvons Thierry Cassaro, Didier Gleizes et Hervé Chartier du Sorèze Vélo Club. Ils sont accompagnés de Roger Azcon et Patrick Nizan pour le compte de l’ASPTT Gaillac. Le Saint-Juéry Olympique complétant cet effectif déjà fourni avec Eric et Philippe. Au bout de la fournaise c’est Patrick qui tirera le mieux son épingle du jeu avec une belle 22eme place. Roger et Eric finiront quasiment ensemble aux 29eme et 33eme places. Plus loin Thierry, Didier et Philippe seront classés respectivement 59eme, 60eme et 65eme sur les 78 coureurs présents. Hervé, en surchauffe dans les deux bosses du parcours, sera malheureusement contraint à l’abandon.

National 2015
Une partie de l’équipe du Tarn des super-vétérans sur la ligne de départ, de gauche à droite Philippe Andrieu le nez sur le compteur, à l’arrière plan Hervé Chartier, Thierry Cassaro concentré, Didier Gleizes tout sourires et Eric Leonard de même. (crédit photo : Sorèze Vélo Club)

Vient enfin l’apothéose, avec la course reine que tout le monde attend, l’épreuve des seniors. Là aussi la chaleur fera son œuvre, au point que pas moins de 45 des 97 partants abandonneront en cours de route. L’équipe tarnaise, qui compte dans ses rangs Siméon Green et Grégory Herail de l’ASPTT Gaillac, Yohan Gassin et Cyril Rouge du Sorèze Vélo Club, ainsi que notre ami Nicolas pour le compte du Saint-Juéry Olympique, va s’en sortir plus qu’honorablement. Au bout du compte, Siméon termine 6eme et légèrement déçu de n’avoir pas su trouver les ressources nécessaires pour disputer le titre. Yohan complète ce beau résultat avec une belle 15eme place et Grégory parachève le tableau en 28eme position. Plus loin Nicolas est 43eme et Cyril 49eme.

Là aussi, grâce a ses résultats d’ensemble, le Tarn accède à la deuxième marche du podium au classement par équipes de la catégorie sénior, derrière la Côte-d’Azur et devant l’Hérault. Bravo donc à nos représentants.

C’est sur cette note glorieuse pour nos couleurs que s’achève ce beau week-end de vélo dans l’Hérault. Impossible toutefois de clôturer cet article sans souligner l’excellent état d’esprit qui a régné, tout au long de la compétition, au sein de l’équipe tarnaise et la bonne ambiance qui en a découlé. Un grand merci à Claude Cazettes et à son équipe du comité départemental pour la qualité de l’hébergement qu’ils nous ont trouvé, qui plus est à deux pas du circuit. Toutes ces attentions ne sont sans doute pas pour rien dans les quelques résultats obtenus.


Posté dans Courses