Castelsagrat (82)

Malgré une météo maussade et un vent bien présent, c’est à Castelsagrat en FSGT que Eric Leonard et Hervé Ferreres ont décidé de démarrer leur saison. Le but de ce déplacement était double. Il s’agissait non seulement de renouer avec des sensations de course trop vite oubliées avec la longue coupure hivernale, mais aussi de prendre ses repères sur ce circuit de 19 km qui sera utilisé début juin pour le championnat régional de la spécialité.

En cinquième catégorie ce sont 38 coureurs, parmi lesquels Eric notre président, qui prendront le départ pour trois tours de circuit. Sur un parcours sélectif, rendu encore plus difficile par le vent, trois hommes vont profiter des 1500 mètres de la montée finale du premier tour pour devancer leurs camarades. Au sommet ils auront trois cent mètres d’avance sur un groupe de dix-huit parti en contre attaque et dans lequel Eric a pu se glisser.

Le groupe de dix-huit conservera le trio des fuyards en visuel pendant tout le deuxième tour et c’est à nouveau dans la bosse finale que deux de ses membres tenteront de rejoindre la tête de course. Leur espoirs seront vains et il devront renter dans le rang après dix kilomètres d’effort intense. A l’arrière c’est l’hécatombe, la bosse a fait des dégâts et les écarts sont énormes.

Malgré des circonstances plutôt favorables, les dix-huit ne collaborent pas et le troisième tour verra les positions se figer. Les trois échappés de la première heure attaqueront la dernière ascension avec une avance de cinq cent mètres, suffisante pour ne plus être rejoints. Eric, en manque de compétition pour sa première course de la saison, va devoir décrocher dans la dernière montée. Il termine finalement dix-septième.

En quatrième catégorie ce sont trente quatre coureurs qui vont se disputer la victoire. Drôle de week-end pour Hervé qui passera par un peu toutes les émotions. Échappé en compagnie d’un autre coureur, il connaitra une crevaison qui l’obligera, après la réparation qui s’impose, à poursuivre sa course dans l’anonymat du dernier peloton. Il finira en vingt-neuvième position, plutôt désabusé par sa mésaventure.

Au final c’est un samedi mitigé pour nos couleurs dans une course dont la difficulté en aura surpris plus d’un. Car s’il est bien un enseignement qu’il faut tirer de ce week-end dans le Tarn-et-Garonne, c’est que ce circuit est pour le moins sélectif et que le championnat régional ne sera pas une partie de plaisir, surtout si comme aujourd’hui le vent s’invite dans la partie.


Posted in Courses