Fauillet (47)

Suite et fin du week-end pascal lot-et-garonnais pour Philippe Andrieu avec cette course UFOLEP de Fauillet qui verra un total de 255 coureurs prendre le départ des différentes épreuves. Nous allons avoir un remake presque parfait de la course de samedi à la Sauvetat-de-Savères. Un circuit pas aussi plat que prévu, un cycliste pas aussi performant qu’espéré, seule la météo diffère puisque c’est sous un soleil éclatant que cinquante neuf concurrents vont s’élancer en troisième catégorie.

Sur un circuit varié et bien roulant, avec une partie en faux-plat vent de face, une bosse à monter en deux temps, une descente technique qui interdit tout temps mort et quelques bonnes relances pour égayer le retour par des parties plates jusqu’à la ligne d’arrivée, les dégâts ont été importants. Dès la première ascension le peloton a perdu une grosse quinzaine d’unités puis a continué de se déliter petit à petit au fil des tours.

Philippe, a bloc depuis le début, s’obligeant de temps en temps à un violent effort pour recoller lorsqu’un concurrent devant lui lâchait prise et se laissait glisser, va tenir trois tours complets dans les dernières roues du peloton sans pouvoir espérer se replacer tellement l’allure était vive. Au quatrième passage dans la bosse il va craquer à son tour et laisser filer un peloton qu’il gardera longtemps en point de mire sans toutefois pouvoir revenir.

Pendant tout le reste de la course il reprendra quelques concurrents attardés, preuve que le rythme imposé à l’avant continue de faire des dégâts, dont certains lui emboiteront le pas pour former un petit groupe de quatre unités bientôt rejoint par un groupe de cinq échappés des GS. La course se terminera ainsi dans les roues des échappés, en prenant bien soin de ne pas interférer dans leur course, et aux premières loges pour assister à leur sprint pour la victoire.


Posted in Courses